You are here:  / Actualités / Le défilé Etam a fait des étincelles

Le défilé Etam a fait des étincelles

Le lancement de la célèbre Fashion Week de Paris a été marqué par un défilé aussi stupéfiant qu’agréable de la part de la marque Etam. Entre les différents tableaux, même Snoop Dogg était là. Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce défilé caliente.

Etam, le Victoria’s Secret de France

L’idée maîtresse de la part des communicants de la marque Etam était simple, à savoir montrer au monde de la mode que les Etats-Unis ont Victoria’s Secret, et, la France, Etam. Les moyens n’étaient évidemment pas les mêmes, mais les effets ont été à la hauteur de l’évènement.

D’ailleurs, les RP de la marque ont bien fait leur travail puisque les vedettes étaient nombreuses dont Joey Starr, Alice Belaïdi ou encore Kevin Azaïs, tout fraichement césarisé. De plus, Etam n’est pas Etam sans son égérie phare, à savoir la splendide russe Natalia Vodianova qui portait pour l’occasion une robe Givenchy devant les journalistes.

Concernant le show en lui-même, Etam a mis le paquet puisque LE groupe tendance du moment est venu. En effet, Lilly Wood And The Prick a entonné la chansonnette, tout comme la danoise Mo et le groupe Major Lazer. A l’applaudimètre, tout ce petit monde a été battu à plates coutures par Snoop Dogg, le rappeur américain. Entouré par des femmes toutes plus sublimes et dénudées les unes que les autres, il devait se sentir dans un de ses clips.

La collection de la marque Etam

Concernant la présentation de la collection, elle s’est déroulée en plusieurs tableaux tous bien différents les uns des autres. Le premier acte tournait autour de la couleur noire grâce à des articles de lingerie et des maillots de bain. Il y avait même un côté SM qui n’était pas sans rappeler le film buzz du moment, à savoir 50 nuances de Grey.

Le deuxième acte était beaucoup plus bucolique et champêtre. Les couleurs superbement vitaminées ont laissé place aux noirceurs du premier tableau. Le rose, le fuschia ou encore le vert étaient de sortie. Rapidement, le troisième opus a fait son entrée dans un style très vénus. Les déshabillés se succédaient, tout comme la lingerie haut de gamme de la marque.

Enfin, le bouquet final était relatif aux maillots de bain. Des pièces très convaincantes ont été présentées, que ce soit en mode bikini, 2 pièces ou trikini. Il semblerait que le bleu soit à l’honneur lors des prochaines vacances estivales….

YOU MIGHT ALSO LIKE

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked ( * ).

Aiko est un magazine en ligne pour la femme, uniquement ciblé sur la lingerie féminine.